Danser Demain

La crise sanitaire impacte frontalement les nuits festives, ses lieux et ses acteur·rices. Les semaines passent et avec elles s’éloigne la perspective de retrouver les nuits d’avant. Dans ce cadre Technopol amorce le cycle « Danser Demain », réflexion au long cours sur l’opportunité qui nous est donnée de repenser notre façon de voir, créer et animer la vie nocturne et culturelle en France. Penser la Fête d’après, avec l’ensemble de ses parties prenantes (artistes, professionnels, publics), c’est l’envisager au prisme de sa durabilité, de ses imaginaires, de son potentiel politique et inclusif, pour que la fête redevienne un safe space en contexte post-pandémique. Une fois par mois, Danser Demain réunira artistes, penseurs, organisateurs et médias autour de tables rondes virtuelles. Ensemble, réinventons demain

 

Samedi 9 mai, le premier événement à eu lieu et une quinzaine d’acteurs ont été invité pour penser la fête de demain. Ce sont quatre thématiques : « Danser (dans) la ville », « De l’After à l’Après, imaginaires de la fête », « La fête qui dure : durabilité, écologie, circuits courts et scène locale » et enfin « La Fête à venir : un safe space ? » qui ont rythmé les quatre heures d’échanges. Parmi les intervenant·e·s ayant répondu présent·e·s à cette première édition : A Greener Festival, Château Perché Festival, Dave Clarke, Garçon Sauvage, Jack Lang, Jean-Michel Jarre, Jean-Christophe Choblet, LA HORDE, Festival Le Bon Air, Luc Gwiazdzinksi, Maud Geffray, MYST, PARKINGSTONE, Paul Hartnoll, Paul Marchesseau, Qui Embrouille Qui, Rone et Spectrum. Pas moins de 48h après, le live comptabilisait plus de 60 000 vues sur Facebook.

#Retrouvez-nous sur Instagram