10 pépites pour revivre le Chateau Perché en musique

Après le Château d’Avrilly en 2018, l’équipe du Chateau Perché a investi l’Arboretum de Balaine, dans la petite ville de Villeneuve-sur-Allier. Du 25 au 28 juillet, la sixième édition semble avoir réussi son pari en offrant quatre jours de déambulations perchées. Malgré des débuts difficiles dus à la météo capricieuse, près de 300 artistes ont fait le déplacement pour faire vibrer les 11 scènes alternant entre Techno, Drum, House, Ambient, micro et bien d’autres styles musicaux. Créatures nocturnes et autres énergumènes ont pu festoyer dans les règles de l’art – avec ou sans soleil.  Difficile cependant de retranscrire les émotions et la féérie de ce festival avec des mots. Alternatif, le Chateau Perché et ses centaines de tracks inconnues par nos serveurs, et certainement unreleased auront donné du fil à retordre à notre équipe qui revient finalement avec une dizaine de morceaux ayant marqués l’édition 2019.

1.

Jens – Psychostrings 1999

« J’entends cette track au loin le samedi matin en cherchant la scène trance, je cours pour aller danser un peu devant, gros kiff. Hyper dure à retrouver avec le seul « feel the magic » en tête mais heureusement, j’ai des potes doués ! ».

2.

The Underdog project – Summer Jam

« Sur la scène de l’abeille, on stage derrière notre pote Nissa, meilleure ambiance du week-end ! »

3.

Gala – Freed From Desire

« LA track du week end, écoutée à différents moments, sur différentes scènes. Elle met toujours le feu tout le monde chante, c’est chouette ! »

4.

Salut c’est cool – Techno toujours pareil

« Alors celle-là on ne l’a pas vraiment entendu au festival, mais sur le parking le dimanche soir en pleine ramasse. Y’avait 2 types qui dansaient derrière le coffre de leur caisse avec ce son à fond sur des enceintes toutes cramées, je ne connaissais pas du tout la track ça m’a retourné le cerveau… »

5.

Pryda – Alfon

« Retrouvée dans mon téléphone, sur une vidéo entièrement noire. Assez représentative de la grosse scène dans la plaine. »

6.

Pardon moi – Power to the people

« Une des dernières track que j’ai retenue le samedi, avant de m’écrouler de fatigue comme une merde… Enivrante ! »

7.

Limahl – Never Ending Story

« Je crois que c’était le vendredi après-midi, sur la scène de la plaine. J’était en train de fondre dans l’herbe et c’était assez chouette comme fond sonore. »

8.

Paradisio – Bailando

« Alors celle là c’est NOTRE musique à nous, ça fait des plombe qu’on soule tout le monde avec, et ça fait plaisir de voir son heure de gloire arriver. Le truc c’est qu’on savait que notre pote Nissa jouais sur une scène sans savoir laquelle et comme le festival c’était un labyrinthe géant, on tournais en rond depuis des lustres et on en pouvait plus. Quand on l’a entendu au loin on s’est regardés et on a su que c’était forcement elle qui la jouait. On a couru comme des fous et c’était vraiment le feu. »

9.

Levon Vincent – Man or mistress

« C’est pas moi qui ai shazamé celle-là, mais elle a marqué les potos de mon groupe de conversation Facebook « chateau poirée, renommé château bourbier pour l’occasion ». Merci à eux sinon c’était une playlist eurodance only hahahah. »

10.

ATTENTION À LA MOUSSE

« Le mantra du week-end ! Je ne sais même pas pourquoi, mais tous le monde criait ça tout le temps. C’est mieux que doureeeeeeeeeeh non ? »

 

Crédit photo en une : © Théo Petrignet Prod pour Le Musicodrome
#Retrouvez-nous sur Instagram